Une erreur est survenue dans ce gadget
Un espace dédié aux livres et à l'évasion...un espace où il fait bon trainer, rêver et discuter...un espace que j'ai envie de partager avec vous et qui me laisse plus de liberté que sur le site internet...avec mes coups de cœur, mes péripéties et des échanges riches en émotions...

samedi 15 mai 2010

Ateliers et Concours Têtes de livrotes

Maribrairie s'engage pour une nouvelle année dans l'aventure! L'atelier et le concours "Têtes de livrotes" reprend du service pour le plaisir des mots… dans le cadre de lire en fête qui devient, A vous de lire. « Cette fête reflètera la lecture dans toutes ses déclinaisons, des plus traditionnelles aux plus insolites : et elle aura lieu du 27 au 30 mai 2010. »

Tout d'abord, un atelier, qui s'inscrit dans la lignée des ateliers de Maribrairie: complètement déjanté! Tous les mercredi, je vous invite à venir écrire un texte à la librairie et de le laisser s'exposer jusqu'à la fin juin… Cette année, ces textes seront lus, à la librairie, sur le marché, et dans des endroits un peu fous!!! En partenariat avec le théâtre de Concarneau, la troupe des chats pelés et des auteurs… nous vous réservons quelques surprises!

Vous pouvez aussi m'envoyer vos textes et vos illustrations par courrier, avec vos noms, votre adresse et une autorisation de diffusion.
Maribrairie, 7 rue Jean-Bart, 29900 Concarneau. 02 98 50 72 34...06 61 12 86 69...

MAI : Concours Têtes de livrotes

Vous aimez écrire, créer, imaginer, vous laisser déborder par vos rêves? Et bien ce concours est pour vous! Livres à risques… à douceurs… à manger… et si nous faisions connaissance avec LE livre en tant qu'objet... inventez le livre du futur, de tous les jours, comme vous l’imaginez… en papier, en pâte à modeler, en bois… tous les supports sont bons et les livres sont à envoyer à la librairie au plus tard pour le 19 mai.

Vous pouvez sortir des sentiers battus, des clichés, détonner, divaguer, surprendre!!!
Date limite d'envoi des livres et des textes : Mercredi 26 mai 2010.
Remise des prix : Mercredi 02 juin 2010

JUIN : Le libre air des mots…

Opération : Le libre air des mots avec les cerfs-volants et les petits mots à la plage… laissons-nous voler au fil des airs et des phrases… tous les petits textes que vous enverrez à la librairie pourront prendre un départ dans le ciel et se laisser bercer par le vent…où par les vagues...
Une journée, où nous nous retrouvons à la librairie, nous fabriquons nos cerfs-volants et nous partons laisser voler nos cœurs… la plage, à quelques pas de la librairie, nous accueille et nous aurons tout le loisir de nous amuser, goûter, et peut-être que cette année, nous pourrons écrire des mots (sur du papier recyclé)...

Marie-Pierre Emorine...

Un moment tout en "couceur" , enfin coup de cœur, ou plutôt un mélange de couleur et de douceur, avec Marie-Pierre Emorine, illustratrice...
ROUGE...rougir de honte… rougir de plaisir, d’amour, de passion… rouge coquelicot, comme un cœur, rouge pomme, comme le nez d’un clown, avoir les joues rouges par ce qu’il fait froid, le rouge d’une rose qu’on offre… enfin rouge bonheur, rouge vif, rouge pour se faire remarquer mais rouge contraste pour se faire aimer… tout simplement rouge comme Marie-Pierre Emorine… avec beaucoup de tendresse!

Dimanche c’est la fête des mamans… alors le rouge, on adore chez Maribrairie! Et oui, on confectionne des petits cadeaux rouges pour l’occasion! Mais surtout on aime les livres de Marie-Pierre Emorine :



Voilà comment Marie-Pierre se décrit :
"Amoureuse de la vie, passionnée avant tout, je jongle entre mon travail de graphiste, ma famille et ma passion pour le dessin. Organisée et méthodique, je passe de l’un à l’autre sans me poser de question, trouvant un intérêt à tout ce qui m’entoure. Je vis sur un petit nuage depuis mars 2009, grâce à ma première parution « J’aime ma maman » aux Editions scarabéa…"

"Depuis, quelques contrats se sont rajoutés, des projets, des contacts…. Mon nuage s’agrandit doucement, prêt à accueillir mille et une histoires…. Petite je rêvais d’être une « dessineuse de couleurs »…. Aujourd’hui, je rêve de dessiner toujours et toujours et que cette passion devienne mon activité principale…"


"Graphiste, illustratrice, mon travail se résume par la rondeur et la douceur, la couleur et le rouge passionnément…J'aime jouer avec le papier, la matière, les tissus et la dentelle, j'aime les petits personnages tout ronds, j'aime l'élégance d'un mouvement et les gestes délicats...et ce petit fil blanc qui court d'illustrations en illustrations, cette dentelle qui me suit partout et que vous pouvez retrouver sur mon blog."


Mais qui est Marie-Pierre Emorine?
Une dentellière des pastels...
Marie-Pierre Emorine habite en Bourgogne du sud en Saône-et-Loire (71), (plus exactement à Charnay-les-Mâcon…), c'est une femme très inspirée, avec un univers coloré à souhait qui nous donne des personnages et des décors souvent chauds et chaleureux.
Graphiste, Marie-Pierre peint à ses heures perdues et divinement bien...
on retrouve souvent dans ses créations des poupées russes, des ambiances de cirque, des dégradés de couleurs magnifiques, et beaucoup de douceur. Et puis on retrouve des dentelles un peu partout...
Sa jolie bouilloire en est même habillée!!!

Un petit jeu très sympa...et personnel auquel Marie-Pierre a bien voulu répondre pour Maribrairie...
Ma vertu préférée La tolérance... J’aime l’idée que tout le monde puisse s’exprimer et vivre sans moqueries et sans regards accusateurs ou méprisants…
Le principal trait de mon caractère Je suis très déterminée…. Ou têtue, au choix……
La qualité que je préfère chez les hommes La tendresse et l’humour…. Traits caractéristiques chez mon homme à moi !
La qualité que je préfère chez les femmes La délicatesse…
Mon principal défaut Choix difficile car j’en ai beaucoup ! Peut-être perpétuellement angoissée, d’où mon impatience, et je suis « soupe au lait » ou cocotte-minute !!
Tu sais, je ne dis rien, je garde mon calme jusqu’au moment où je n’en peux plus de me taire et j’explose !! ça peut surprendre !!
Ma principale qualité Ce qui ressort apparemment chez moi c’est la gentillesse et la douceur…
Ce que j'apprécie le plus chez mes amis Mes amis sont toujours toujours toujours LÀ, près de nous …
Mon occupation préférée Quelle question !! le dessin mais aussi la cuisine, j’adore cuisiner… surtout pour mes amis d’ailleurs !
Mon rêve de bonheur Se serait de travailler chez moi, d’avoir un atelier et de dessiner toute la journée, sans me remettre sans cesse en question, illustrer et exposer, et vivre de tout cela….
Mon plus grand malheur Mon plus grand malheur c’est de ne plus avoir de maman… depuis 17 ans maintenant… Elle ne peut pas voir tout ce que je fais et elle me manque…. Mais j’ai une bonne étoile, peut-être que c’est elle?
A part moi-même, qui voudrais-je être ? Toujours moi-même mais en enlevant mes défauts !! je ne suis pas envieuse….
Où aimerais-je vivre ? Je me contenterai de ma petite maison acquise récemment, avec mon petit jardin… c’est là que je veux vivre et travailler ….
La couleur que je préfère Le rouge ! couleur de l’amour mais aussi pour moi, de la force, elle a du caractère cette couleur, non?
La fleur que j'aime Le coquelicot, il est léger, délicat et en même temps ce rouge lui donne toute sa force
L'oiseau que je préfère Alors en ce moment, j’aime tous les oiseaux….. car je suis en train de travailler sur un nouveau livre, avec plein plein d’oiseaux…. C’est drôle cette question, quelle coïncidence !
Mes auteurs favoris Zola, Balzac….. j’adore l’époque, j’adore leurs histoires, j’adore l’accumulation de petits détails….
Mes héros favoris dans la fiction Ben…. Euh…. Je ne sais pas… Mince ça fait 5 mn que je réfléchis et que je ne trouve pas…
Mes héroïnes favorites dans la fiction Le petit chaperon rouge !
Mes compositeurs préférés J’aime beaucoup Vivaldi et plus contemporain Mickaël Nyman… L’autre jour il repassait d’ailleurs mon film préféré « La leçon de piano » dont la musique est de Nyman, j’adore, je l’écoute très souvent quand je dessine…. Et sinon, le chanteur-compositeur que j’écoute depuis l’âge de 16 ans : Jacques Higelin ! Grand baladin et poète saltimbanque…
Mes peintres préférés Klimt, Mucha, toujours pour cette idée d’accumulation de détails….
Mes héros préférés dans la vie réelle Mon homme et mes deux enfants…
Mes héroïnes préférées dans la vie réelle J’aime beaucoup charlotte Gainsbourg et Birkin… j’aime leur douceur et ce qu’elle représente et dégage…
Mes héros dans l'histoire Tous ceux et celles qui se battent ou qui se sont battues pour un monde meilleur…
Ma nourriture et boisson préférée J’aime beaucoup de chose et en découvrir de nouvelles… je ne suis pas difficile… à part…
Ce que je déteste par dessus tout …la cervelle, les tripes et les choux de Bruxelles !! Beurk !!!!!
Le personnage historique que je n'aime pas Hitler
Les faits historiques que je méprise le plus Toutes les guerres et les violences, c’est classique comme réponse mais je les méprise!
Le fait militaire que j'estime le plus Les accords de paix !
La réforme que j'estime le plus La libération de la femme !
Le don de la nature que je voudrais avoir J’aimerai savoir chanter haut et fort !
Comment j'aimerais mourir Que ma mort sois la plus douce possible, j’ai peur de la mort….
L'état présent de mon esprit En ce moment je suis sur mon « petit nuage » car je fais enfin ce que j’aime… illustrer !
La faute qui m'inspire le plus d'indulgence La naïveté…. Mais jusqu’à quel point va la naïveté ? peut-être finalement que c’est moi la plus naïve…
Ma devise Ce n’est pas toujours évident, mais faire ce que l’on aime, toujours, parce que l’on ne vit qu’une fois, autant qu’elle soit belle…

Marie-Pierre Emorine et les autres...alors dans mon chapeau, il y a :Karine Quesada et la collection j'aime...j'aime ma maman, j'aime mon papa, j'aime ma mamie...et la petite amoureuse aux éditions Scarabéa...
Fabrice Gachet...et Mon petit cœur dans la collection Bisous Bisous chez Auzou.









Très beau patchwork des œuvres de Marie-Pierre...on aime attendre (enfin pas trop quand même) ses autres livres avec impatience! Et comme on espère que la malle soit bien remplie...on essayera de ne pas trop trépigner à la librairie!
Dans tous les cas, on vous conseille de plonger avec délice dans ce bain de couleurs si chaudes...que l'on n'a plus envie de ressortir!!!



Déjà, les trois livres annoncés pour la fin d'année, devraient nous ravir : La princesse de chiffon, Le clown et la ballerine, et Doudou et moi... de quoi nous mettre l'eau à la bouche!



LE CLOWN ET LA BALLERINE sur les textes de Lénia Major! Voilà ce qu'elle en dit : "Encore une fois, lénia me laisse mettre mes couleurs sur ces mots, et j'ai hâte de commencer, croyez-moi.... hummmm une ambiance de cirque, j'adore !!" Nous aussi!!!



DOUDOU ET MOI
Et voici la couverture de sa seconde aventure avec Fabrice Gachet qui paraîtra en octobre 2010 chez Mic-Mac : Doudou et Moi...
Cela promet encore beaucoup de douceur...et de couleurs!



Marie-Pierre travaille également avec Lénia Major et Nicole Vallée...
Bientôt Maribrairie s'attardera sur ces autres artistes... qui sont évidement à découvrir!!! Alors vivement la prochaine rencontre...
Tous les livres de Marie-Pierre sont à la librairie:

Scarabéa pour Princesses du ciel et de la terre et les livres j'aime ma maman, j'aime mon papa, j'aime ma mamie et la petite amoureuse avec Karine Quésada.
Anna Chanel pour comme une fleur avec Nathalie Vallée.
Auzou pour Mon p'tit cœur avec Fabrice Gachet.
Mic_Mac pour La bouilloire cantatrice avec Lénia Major.

Son actualité...

du 16 mars à fin août 2010 :
Exposition à Chalon-sur-Saône
Galerie d'Art ACTE2

28/29/30 mai 2010 :
Salon de Chaudes-Aigues (Aurillac)

12 juin 2010 :
Librairie à Thônes (Annecy)

19 juin 2010 :
Dédicaces Cultura à Givors (Lyon)

26 juin 2010 :
Dédicaces Cultura à Mâcon

4 juillet :
Expo à Chânes (71)


vendredi 14 mai 2010

Un petit article...Mari 1000 volts

Voilà un petit article paru dans Livre Hebdo, il vient rejoindre les quelques articles parus sur moi depuis le début de l'aventure Maribrairie...mais là, c'est vraiment sympa, car depuis j'ai vraiment eu des contacts très intéressants!!! Les hasards de la vie...
Une très belle rencontre avec Cécile Charonnat, la journaliste de Livre Hebdo. On a beaucoup discuté toutes les deux, et au final, je trouve qu'elle a fait un beau portrait...en tous cas, j'ai vraiment passé un bon moment.


Mari 1000 volts!!! C'est drôle de me voir comme cela mais c'est vrai que je suis à fond... il faut dire que ce projet est si important pour moi que je dois vivre ma passion comme il se doit! C'est merveilleux de faire ce métier, de pouvoir partager... lire, rencontrer des éditeurs, des libraires, des auteurs, des illustrateurs et des lecteurs... bref, tout le monde a compris que j'adore mon métier et que j'aime bien me battre pour faire ce que j'aime!

Et c'est un réel bonheur au quotidien, c'est tellement diversifié... la librairie, les marchés, les salons...

Petites questions à une libraire jeunesse

Petites questions à une libraire (oui, oui c'est moi!)…

On me sollicite souvent pour parler de mon métier et discuter sur mon parcours…voilà un petit questionnaire dans le cadre d’une étude sur la librairie jeunesse auquel j’ai répondu avec plaisir il n’y a pas si longtemps…et c'était un vrai plaisir!

Pourquoi Maribrairie ?

Je me suis levée un matin, avec une idée en tête : ouvrir Ma librairie! Malibrairie, Maribrairie, il n’y a qu’un pas, et c’est intime, c’est moi, on fusionnait déjà avec la librairie par le nom et j’aimais cela…je voulais plus qu’une librairie avec un nom déjà pris, ou un jeu de mot facile, je voulais quelque chose de personnel qui me ressemble, un concept, plus facile à défendre et cela marche…tout le monde retient ce nom !!! Et puis comme cela, je suis certaine que personne ne m’appelle Odette!

D’ailleurs, qui est Mari ?

En fait? c’est Mari-Maël, une vrai bretonne, concarnoise de surcroit. Etudiante en lettres, passionnée par le théâtre et l’écriture, j’ai été bercée par les livres. A ma première participation au salon du livre maritime, je n’avais que 12 ans. Et puis, j’ai été bénévole, j’ai été un membre actif au comité, et je suis partie faire mes études à Brest. Et puis la veille de faire une thèse, j’ai touché de prés le monde de l’édition, de la librairie…c’était vraiment cela que je voulais faire! (et je trouvais cela plus ludique!)…aujourd’hui, je suis libraire, maman d’une petite fille, présidente de l’Union Commerciale de Concarneau, ancienne reine des filets bleus, bref une femme comblée!

Si vous-deviez vous définir en trois mots?

J’ai le droit de déborder? Alors, je suis jeune, blonde, dynamique…(cela fait site de rencontre; non?) Je suis très à l’écoute des gens, sensible, et généreuse. Généralement, on me perçoit comme quelqu’un de droite, gentille et toujours de bonne humeur…enfin, j’essaye! Tous ce que je sais, c’est que j’adore sourire et que je ne suis jamais rancunière, je pardonne vite! Par contre, je suis bordélique, un brin rêveuse, donc souvent tête en l'air... Maribrairie c’est quoi?
J’aime bien dire que c’est un espace chaleureux et coloré créé pour le plus grand bonheur des enfants. Je voulais un espace qui change des lieux tristes et gris…une librairie jeunesse doit-être accueillante, délirante, unique…je voulais un espace où l’on aime se rencontrer et où il fait bon flâner. Il fallait penser un concept original avec un espace internet, détente, et surtout ludique. Maribrairie grandit dans la maison de mes grands-parents, c'est vous dire comme c'est personnel...cette maison m'a aussi vu grandir...c'est plus en cela que réside l'originalité de l'endroit...nous sommes liés..c'est pour cela que c'est un beau projet, un projet que je travaille depuis six ans...

Pas trop dur à 25 ans d'envisager ouvrir sa librairie?

Si!!! On se demande dans quoi on s'embarque et au final, c'est une des plus belles décisions de ma vie!!! 25 ans, assez à l'aise avec les gens, fière de mon projet, un bel espace, de la motivation...il ne m'en fallait pas plus! Toutes les banques ont dit oui au projet! Il y en a même une, qui m'a donné un prix parmis plusieurs créateurs. Elles se sont même battues pour m'avoir, j'ai fait des déçus!!! Le courant passe bien avec les gens, ma famille m'a soutenue...et puis une fois qu'on se lance! Ensuite, c'est quand même facile! Il suffit d'y croire...et il y avait de la demande sur Concarneau. Il y avait un petit trou à se faire!

Que propose Maribrairie pour une librairie ?

Tous ce que peut proposer une librairie avec une touche personnelle en plus! Mon originalité : j’ai une libraire itinérante…et je suis la seule en France à avoir les deux…nous ne sommes déjà pas très nombreux à être ambulants, mais à avoir une librairie fixe en plus, je suis la seule! C’est pour cela que Maribrairie est unique! Il faut savoir se déplacer et faire la part belle au livre. A la librairie, vous pouvez prendre rendez-vous avec les soirées contes, les ateliers autour du livre, les fêtes d’anniversaire, les dédicaces, les expositions, les goûters-lecture…Maribrairie, c’est le choix de faire cohabiter, les livres, les jeux, les jouets et la papèterie. C’est cette force de proposer l’originalité et la diversité dans les rayons…car dans l’espace jeunesse, les petits et les ados pourront découvrir aussi bien des albums, des mangas, des BD, des romans, et des documentaires, que des jouets et des jolies choses (objets de créateurs, cahiers, cartes, objets décoratifs,)…c’est plus de 10 000 références à la librairie depuis quatre ans.

Comment vous est venue l’idée de librairie ambulante?

Même si la librairie est dans une petite rue au nom de corsaire, qui débouche sur la mer, elle n’en ai pas moins isolée derrière l’école de musique et la mairie. Et oui, les bonnes librairies se méritent et se situent toujours dans des endroits atypiques!!! Il fallait se faire connaître. Maribrairie, est donc devenue une librairie itinérante sur les marchés et dans les salons. Il y avait aussi un réel besoin d’être proche des gens, de participer à la vie locale, de s’ouvrir aux lectures et aux autres…et avec toutes ses idées, il était facile de déborder…la libraire avait envie de faire venir les gens à la librairie, mais aussi de prendre le large. Et puis, les marchés, c’est le meilleur moyen de désacraliser «l’espace librairie». L’originalité de la librairie, c’est de faire connaître le livre d’une autre façon…de se déplacer hors de ses propres murs…c’était un pari, réussit aujourd’hui!

Est-ce facile d'être libraire aujourd'hui?

Non, c'est dur aujourd'hui...nous sommes beaucoup maintenant sur la ville, qui est quand même petite...il y a deux librairies généralistes, deux librairies jeunesses, une librairie spécialisée, un espace culturel et un espace spécialisé jeunesse sorte cultura. On ne peut pas dire que la ville ne manque pas d'offre!!! Je sais que Concarneau est une jolie ville et qu'il fait bon s'y installer...mais comme je suis aussi la présidente de l'union commerciale, je suis aussi très réaliste. C'est une ville vieillissante, un peu morte l'hiver et les concarnois sont durs à faire déplacer...économiquement, c'est une ville qui souffre, qui n'a pas de centre ville et l'on voit les commerces fermer les uns après les autres...une école vient de fermer et la bibliothèque a vu sa subvention baisser. Difficile d'être libraire dans ces conditions. Et cela se voit depuis quelques mois, c'est de plus en plus dur.

Pour vous c’est quoi un bon libraire?

C’est quelqu’un qui respecte le livre et la chaine du livre, c'est-à-dire de l’auteur au lecteur…là, vous avez fait 90% du travail. Etre à l’écoute du lecteur, en conseillant, en affirmant ses coups de cœurs, en choisissant avec intelligence sa ligne de conduite…et ensuite c’est très facile! Il suffit de lire (facile) d'être un bon gestionnaire (là , c'est plus dur!) et d'aimer les gens (si, si, on peut le faire). J'aime bien dire que je ne suis pas à l'office, pas écrasée par les "grosses maisons" et que je veux défendre les petits éditeurs...en fait, tout le monde cohabite dans la libraire...ils trouvent leur place naturellement en fonction de mes rencontres, mes envies et les attentes de mes clients...et puis surtout un bon libraire c'est quelqu'un qui s'éclate dans son métier comme moi!!! (Rires)

Comment définir Maribrairie en une phrase?

C’est dur çà!!! J’ai envie de dire : Maribrairie c’est juste ce petit grain de folie qui manque au quotidien.


Merci à Marine et à Carolle pour cet interview!!! Et merci pour les biscuits au miel!

jeudi 13 mai 2010

Bonnes résolutions!!!

J'ai cherché...mes bonnes résolutions...alors pour cela, j'ai cherché... du coté de mes défauts! Histoire de faire un équilibre!

Rêveuse moi? Oui je l'avoue!!!! Complètement tête en l'air même!!! Comment cela ce n'est pas compatible avec libraire? Qui a dit çà? La première fois que j'ai parlé de mon projet de librairie voilà ce que l'on m'a dit: "Les libraires sont tous ronchons et aigris"...alors dans la famille des ronchonchons, je demande la fille! Et bien NON!!! Je suis désolée, mais je suis ce que vous voulez, mais pas ronchon!!! Bordélique, gourmande, têtue... mais toujours le sourire!
Fallait bien avec un projet comme le mien! Dans tous les cas, une évidence s'imposait à moi! Faire plus de rangement à la librairie! C'est déjà pas mal pour un début de résolution...et quand je vois tout ce qui m'entoure...en 4 ans...et tout ce que je vais encore recevoir comme nouveautés! Il va falloir faire de la place!

Et puis il va falloir que je trie mes papiers d'ailleurs...j'en ai retrouvé plein en faisant du rangement...je suis libraire voyageuse...qui adore l'univers des enfants et qui s'adonne avec plaisir au racontage d'histoires...Ahhhhhhhh!!!!!!! Les Histoires...J'adore!!! Alors voilà, Maribrairie c'est toute une histoire et elle a su en séduire plus d'un! Faut croire que c'est une librairie qui a du charme! (Ben, quoi?) De l'encre a donc coulé pour essayer de décrire ce que pouvait être l'endroit...ce mystérieux espace dans cette petite rue concarnoise...
...des gens se sont perdus en venant...(on dit même, qu'il y en a que l'on a jamais revu! Un virus voyageur traine à la librairie!) C'est donc un espace dangereux pour les âmes tranquilles, lorsque l'on vient on a ensuite envie de prendre le large...et les enfants ne sont pas plus en sécurité...là, c'est un autre virus qui traine, celui de FEL ou la "folle envie de lire". En tant que libraire, j'espère très contagieux!

Bref, tout çà pour dire, que la librairie réserve bien des secrets...à qui appartenait cette vieille maison, autrefois magasin où l'on vendait de la farine au poids et des bonbons,..rue au nom de corsaire, au bout, la mer et le centre nautique. Comment cela un peu perdu? Moi, je dirai idéalement situé entre la mer et la ville!
Le plus drôle, c'est d'entendre plusieurs fois à la librairie: "Quelle drôle d'idée d'ouvrir une librairie ici! Mais y'a jamais personne ma p'tite dame par ici! Vous pouviez pas vous installer plus prés!" et moi de répondre "ben, non!" "Il faut croire que je suis une librairie qui se mérite comme une montagne à escalader, avec des efforts à fournir et au bout le réconfort!"
Cela fait sourire les gens!
Moi, je suis bien là, j'ai un espace de rêve...et les gens finissent par me trouver et on ne peut pas dire que je ne me déplace pas...(si, si, on peut m'apercevoir sur les marchés de la région et sur de nombreux salons, c'est pour vous aider!) Alors finalement, il va falloir encore déambuler dans les rues pour me trouver!

Et puis, il y a toujours des gens sympathiques pour parler de la librairie ou de la libraire dans la presse! Voilà ce que j'ai pu trouver...ben, non je n'ai pas tout gardé précieusement dans un cahier...alors il y a des articles qui se sont perdus! Tant, pis, le principal c'est de savoir ce que je fais, heureusement que j'ai des amis pour me garder des articles! Moi, j'oublie!

J'ai pu retrouver les deux articles du Ouest-France et du Télégramme, lors de l'ouverture et celui du magazine Diversité Quimper. Il y a également celui paru dans le magazine de la Faculté Victor Ségalen à Brest par les Étudiants des Masters Métiers du livre. Il en manque quelques uns, impossible de remettre la main dessus. Tant, pis! Je rajouterai aussi celui de Livre Hebdo. Pour les articles des dédicaces, et des expos, il y en a trop!



Difficile de tous les mettre sur la toile, mais je vais faire un cahier, pour ne pas les égarer! Promis...Ce sera ma première bonne résolution de l'année!!!