Une erreur est survenue dans ce gadget
Un espace dédié aux livres et à l'évasion...un espace où il fait bon trainer, rêver et discuter...un espace que j'ai envie de partager avec vous et qui me laisse plus de liberté que sur le site internet...avec mes coups de cœur, mes péripéties et des échanges riches en émotions...

vendredi 14 mai 2010

Petites questions à une libraire jeunesse

Petites questions à une libraire (oui, oui c'est moi!)…

On me sollicite souvent pour parler de mon métier et discuter sur mon parcours…voilà un petit questionnaire dans le cadre d’une étude sur la librairie jeunesse auquel j’ai répondu avec plaisir il n’y a pas si longtemps…et c'était un vrai plaisir!

Pourquoi Maribrairie ?

Je me suis levée un matin, avec une idée en tête : ouvrir Ma librairie! Malibrairie, Maribrairie, il n’y a qu’un pas, et c’est intime, c’est moi, on fusionnait déjà avec la librairie par le nom et j’aimais cela…je voulais plus qu’une librairie avec un nom déjà pris, ou un jeu de mot facile, je voulais quelque chose de personnel qui me ressemble, un concept, plus facile à défendre et cela marche…tout le monde retient ce nom !!! Et puis comme cela, je suis certaine que personne ne m’appelle Odette!

D’ailleurs, qui est Mari ?

En fait? c’est Mari-Maël, une vrai bretonne, concarnoise de surcroit. Etudiante en lettres, passionnée par le théâtre et l’écriture, j’ai été bercée par les livres. A ma première participation au salon du livre maritime, je n’avais que 12 ans. Et puis, j’ai été bénévole, j’ai été un membre actif au comité, et je suis partie faire mes études à Brest. Et puis la veille de faire une thèse, j’ai touché de prés le monde de l’édition, de la librairie…c’était vraiment cela que je voulais faire! (et je trouvais cela plus ludique!)…aujourd’hui, je suis libraire, maman d’une petite fille, présidente de l’Union Commerciale de Concarneau, ancienne reine des filets bleus, bref une femme comblée!

Si vous-deviez vous définir en trois mots?

J’ai le droit de déborder? Alors, je suis jeune, blonde, dynamique…(cela fait site de rencontre; non?) Je suis très à l’écoute des gens, sensible, et généreuse. Généralement, on me perçoit comme quelqu’un de droite, gentille et toujours de bonne humeur…enfin, j’essaye! Tous ce que je sais, c’est que j’adore sourire et que je ne suis jamais rancunière, je pardonne vite! Par contre, je suis bordélique, un brin rêveuse, donc souvent tête en l'air... Maribrairie c’est quoi?
J’aime bien dire que c’est un espace chaleureux et coloré créé pour le plus grand bonheur des enfants. Je voulais un espace qui change des lieux tristes et gris…une librairie jeunesse doit-être accueillante, délirante, unique…je voulais un espace où l’on aime se rencontrer et où il fait bon flâner. Il fallait penser un concept original avec un espace internet, détente, et surtout ludique. Maribrairie grandit dans la maison de mes grands-parents, c'est vous dire comme c'est personnel...cette maison m'a aussi vu grandir...c'est plus en cela que réside l'originalité de l'endroit...nous sommes liés..c'est pour cela que c'est un beau projet, un projet que je travaille depuis six ans...

Pas trop dur à 25 ans d'envisager ouvrir sa librairie?

Si!!! On se demande dans quoi on s'embarque et au final, c'est une des plus belles décisions de ma vie!!! 25 ans, assez à l'aise avec les gens, fière de mon projet, un bel espace, de la motivation...il ne m'en fallait pas plus! Toutes les banques ont dit oui au projet! Il y en a même une, qui m'a donné un prix parmis plusieurs créateurs. Elles se sont même battues pour m'avoir, j'ai fait des déçus!!! Le courant passe bien avec les gens, ma famille m'a soutenue...et puis une fois qu'on se lance! Ensuite, c'est quand même facile! Il suffit d'y croire...et il y avait de la demande sur Concarneau. Il y avait un petit trou à se faire!

Que propose Maribrairie pour une librairie ?

Tous ce que peut proposer une librairie avec une touche personnelle en plus! Mon originalité : j’ai une libraire itinérante…et je suis la seule en France à avoir les deux…nous ne sommes déjà pas très nombreux à être ambulants, mais à avoir une librairie fixe en plus, je suis la seule! C’est pour cela que Maribrairie est unique! Il faut savoir se déplacer et faire la part belle au livre. A la librairie, vous pouvez prendre rendez-vous avec les soirées contes, les ateliers autour du livre, les fêtes d’anniversaire, les dédicaces, les expositions, les goûters-lecture…Maribrairie, c’est le choix de faire cohabiter, les livres, les jeux, les jouets et la papèterie. C’est cette force de proposer l’originalité et la diversité dans les rayons…car dans l’espace jeunesse, les petits et les ados pourront découvrir aussi bien des albums, des mangas, des BD, des romans, et des documentaires, que des jouets et des jolies choses (objets de créateurs, cahiers, cartes, objets décoratifs,)…c’est plus de 10 000 références à la librairie depuis quatre ans.

Comment vous est venue l’idée de librairie ambulante?

Même si la librairie est dans une petite rue au nom de corsaire, qui débouche sur la mer, elle n’en ai pas moins isolée derrière l’école de musique et la mairie. Et oui, les bonnes librairies se méritent et se situent toujours dans des endroits atypiques!!! Il fallait se faire connaître. Maribrairie, est donc devenue une librairie itinérante sur les marchés et dans les salons. Il y avait aussi un réel besoin d’être proche des gens, de participer à la vie locale, de s’ouvrir aux lectures et aux autres…et avec toutes ses idées, il était facile de déborder…la libraire avait envie de faire venir les gens à la librairie, mais aussi de prendre le large. Et puis, les marchés, c’est le meilleur moyen de désacraliser «l’espace librairie». L’originalité de la librairie, c’est de faire connaître le livre d’une autre façon…de se déplacer hors de ses propres murs…c’était un pari, réussit aujourd’hui!

Est-ce facile d'être libraire aujourd'hui?

Non, c'est dur aujourd'hui...nous sommes beaucoup maintenant sur la ville, qui est quand même petite...il y a deux librairies généralistes, deux librairies jeunesses, une librairie spécialisée, un espace culturel et un espace spécialisé jeunesse sorte cultura. On ne peut pas dire que la ville ne manque pas d'offre!!! Je sais que Concarneau est une jolie ville et qu'il fait bon s'y installer...mais comme je suis aussi la présidente de l'union commerciale, je suis aussi très réaliste. C'est une ville vieillissante, un peu morte l'hiver et les concarnois sont durs à faire déplacer...économiquement, c'est une ville qui souffre, qui n'a pas de centre ville et l'on voit les commerces fermer les uns après les autres...une école vient de fermer et la bibliothèque a vu sa subvention baisser. Difficile d'être libraire dans ces conditions. Et cela se voit depuis quelques mois, c'est de plus en plus dur.

Pour vous c’est quoi un bon libraire?

C’est quelqu’un qui respecte le livre et la chaine du livre, c'est-à-dire de l’auteur au lecteur…là, vous avez fait 90% du travail. Etre à l’écoute du lecteur, en conseillant, en affirmant ses coups de cœurs, en choisissant avec intelligence sa ligne de conduite…et ensuite c’est très facile! Il suffit de lire (facile) d'être un bon gestionnaire (là , c'est plus dur!) et d'aimer les gens (si, si, on peut le faire). J'aime bien dire que je ne suis pas à l'office, pas écrasée par les "grosses maisons" et que je veux défendre les petits éditeurs...en fait, tout le monde cohabite dans la libraire...ils trouvent leur place naturellement en fonction de mes rencontres, mes envies et les attentes de mes clients...et puis surtout un bon libraire c'est quelqu'un qui s'éclate dans son métier comme moi!!! (Rires)

Comment définir Maribrairie en une phrase?

C’est dur çà!!! J’ai envie de dire : Maribrairie c’est juste ce petit grain de folie qui manque au quotidien.


Merci à Marine et à Carolle pour cet interview!!! Et merci pour les biscuits au miel!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire